Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 décembre 2009 5 04 /12 /décembre /2009 03:56




« Imaginez : mois après mois, des gros titres juxtaposant la flambée des déficits commerciaux américains et les excédents commerciaux chinois, avec la souffrance des chômeurs américains. A la place du gouvernement chinois, je serais vraiment inquiet à cette perspective. » La parité fixe entre yuan et dollar maintenue par les autorités chinoises réduit à presque rien l’espoir d’une reprise américaine tirée par les exportations. Mais les USA ne sont pas les seuls à se plaindre. Les autres pays émergents exportateurs dont la devise s’apprécie face au dollar s’en inquiètent eux-aussi. En poursuivant contre vents et marées sa politique de yuan faible, la Chine, en position comme l’écrit Krugman de « siphonner » la demande mondiale, prend le risque de fédérer tous les mécontentements.

Suite de l'article (weinstein-forcastinvest.net)

Partager cet article
Repost0
3 décembre 2009 4 03 /12 /décembre /2009 21:26


Je vous propose un document audio particulièrement intéressant de Pascal Roussel, chef analyste à la Banque Européenne d’Investissements.

Lien vers le document (leseditionsromaines.com)
Partager cet article
Repost0
3 décembre 2009 4 03 /12 /décembre /2009 20:57
Fernandel, dans le film François 1er, nous explique l'intérêt de passer par un emprunt d'état lorsque les caisses sont vides.

Partager cet article
Repost0
3 décembre 2009 4 03 /12 /décembre /2009 20:37

Par Philippe Béchade

Nous avons beau savoir que plus rien ne se produit par hasard sur les marchés depuis qu'une poignée de banques "beaucoup trop grosses et trop influentes pour faire faillite" détiennent le contrôle quasi absolu des évolutions boursières... nous avons toujours beaucoup de mal à nous y faire.


Nous l'avons déjà écrit à maintes reprises mais il n'est jamais inutile de le rappeler dans de telles circonstances. Pour la première fois dans l'histoire de Wall Street, il arrive régulièrement qu'un seul opérateur réalise 70% du volume quotidien d'ordres exécutés sur le Nasdaq et jusqu'à 50% de ceux exécutés sur les contrats à terme sur le CAC40.


Sachant que peser seulement 10% du chiffre d'affaires quotidien assure à n'importe quel institutionnel assez malin pour en profiter la quasi-maîtrise d'un marché quel qu'il soit (or, pétrole, actions), imaginez le pouvoir absolu dont dispose une banque d'affaires qui fonctionne en parfaite symbiose avec la Fed et qui réalise chaque jour au minimum 30% des transactions sur les marchés dérivés. Oui, oui, je parle bien encore et toujours de Goldman Sachs.

Suite de l'article (lebilletdutrader.com)

Partager cet article
Repost0
2 décembre 2009 3 02 /12 /décembre /2009 07:37
Caroline Cayeux, tête de liste UMP aux Régionales sort une lettre d'Arnaud Caron, vice-président de région du 3 novembre. Selon elle, la Picardie est au bord de la faillite.

Partager cet article
Repost0
29 novembre 2009 7 29 /11 /novembre /2009 08:18



Le secteur financier du Golfe, déjà affecté par les défauts de paiement de deux groupes saoudiens et de firmes d'investissement du Koweït, s'oriente vers plus de difficultés avec la dette de Dubaï, estiment samedi des analystes. "La crise du secteur financier du Golfe, plus particulièrement des banques, va s'approfondir. A mon avis, leur exposition sera énorme et les conséquences très négatives", a déclaré à l'AFP l'économiste koweïtien Hajjaj Bukhdur. Selon lui, l'impact sera lourd pour les banques des Émirats arabes unis mais d'autres institutions financières du Golfe seront également touchées. Hajjaj Bukhdur a estimé que l'exposition des banques du Golfe se chiffrera en "milliards de dollars" soulignant qu'elles vont devoir provisionner.

Suite de l'article (lepoint.fr)

Partager cet article
Repost0
26 novembre 2009 4 26 /11 /novembre /2009 21:01



Dans un entretien au Figaro, le directeur général du FMI s'inquiète de la sortie de crise.

La crise financière est « à peu près maîtrisée », même si les banques sont encore très loin d'avoir complètement nettoyé leurs bilans. L'économie mondiale commence à voir le bout du tunnel, mais ce n'est qu'à l'été 2010 que le chômage commencera à refluer aux États-Unis et en Europe. Dominique Strauss-Kahn a répondu aux questions du Figaro.

Suite de l'article (lefigaro.fr)

Partager cet article
Repost0
26 novembre 2009 4 26 /11 /novembre /2009 20:39


Par Philippe Béchade
Jeudi 26 Novembre 2009


Il y a eu les vrais-faux lingots d'or fourrés au tungstène découverts à Hong Kong évoqués dans la Chronique d'hier -- les pertes pour les propriétaires pourraient se chiffrer entre 7 et 7,5 milliards de dollars au cours actuel... Et voici que le monde découvre stupéfait que Dubaï serait au bord du défaut de paiement avec un encours de dette non sécurisé de 80 milliards de dollars. 75% de ce total a été émis par les sociétés Dubai World et Nakheel qui sont les véhicules d'investissement de la famille régnante -- et en particulier du charismatique et visionnaire Cheikh Mohammed.

Suite de l'article (la-chronique-agora.com)

Partager cet article
Repost0
26 novembre 2009 4 26 /11 /novembre /2009 13:10

En gros, la théorie des vagues d'Elliott part du principe que les marchés évoluent selon un rythme général régulier que l'on retrouve à toutes les échelles : que vous regardiez à court ou à long terme, vous devriez pouvoir identifier des vagues. La théorie repose donc sur l'auto-similarité des structures.


La maîtrise de cette théorie est plutôt complexe, mais Elliott a établi le rythme de base suivant qui schématise les mouvements de marchés : impulsion/correction.


- Chaque grand mouvement de marché est appelé "impulsion", le mouvement contraire qui s'ensuit est appelé "correction".

- Un mouvement d'impulsion se fait en 5 temps (cinq vagues) et est noté de I à V ; la correction se fait en trois temps et est notée A, B, C.

- Règle de base : la vague 3 ne peut jamais être la vague la plus courte !

- Chaque vague se décompose ensuite en sous-impulsion (5) et sous-correction (3).


Donc, voici ce que pourraient donner les 5 vagues d'impulsion sur le CAC40.



Suite de l'article (lebilletdutrader.com)

Article à voir absolument, car le billet du trader établit 3 hypothèses pour pouvoir analyser la tendance actuelle du CAC40 pour essayer de comprendre dans quel mouvement de marché nous sommes.
Partager cet article
Repost0
25 novembre 2009 3 25 /11 /novembre /2009 20:53

La Prospérité du vice

Une introduction (inquiète) à l’économie

Daniel Cohen

Albin Michel, septembre 2009, 282 pages




"Saisir la manière dont l’économie façonne l’histoire humaine, comprendre comment celle-ci transforme à son tour les lois réputées inflexibles de l’économie"
 , tel est le but que se fixe ici Daniel Cohen. Son panorama de l’histoire économique, du néolithique au XXIe siècle, expose clairement les changements de paradigme correspondant à ces trois grandes ruptures que sont l’invention de l’agriculture, la révolution industrielle et l’accès au monde de l’immatériel. L’auteur décrit une humanité qui se débat longtemps dans le piège malthusien, chaque phase de croissance se trouvant annulée par la famine, l’épidémie ou la guerre. La révolution industrielle va permettre aux hommes d’échapper à ce cycle, mais pour les plonger dans une autre servitude, celle d’une course incessante à la productivité et d'une frustration permanente. Le cybermonde des TIC fait miroiter la pierre philosophale d’une croissance à la fois perpétuelle et compatible avec les ressources de la planète. Mais c’est l’inquiétude, glissée entre parenthèses dans le titre, qui domine l’ouvrage. Alors que les pays émergents sont lancés à la poursuite du niveau de vie occidental, la croissance économique et démographique mondiale va buter contre la fragilité de l’écosystème. Et l’histoire ne plaide pas pour l’optimisme… Ce type de synthèse, assez courante dans le monde anglo-saxon, est révélateur d’une volonté nouvelle de penser le monde, et de le penser en dehors d’un tropisme occidental. L’auteur décline son argumentation en trois parties et une quinzaine de chapitres, ici fidèlement restitués.

   

Lien vers le document

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Blog de Marc Candelier
  • : Comprendre pourquoi les prix du marché immobilier peuvent monter mais aussi descendre !
  • Contact

IMMOBILIER ET L'ECONOMIE

Bonjour et merci de votre visite,
 

Savez-vous qu’en 1958 un logement valait en moyenne 70 loyers et que 40 ans plus tard, en 1998, il fallait dépenser en moyenne 133 loyers pour devenir propriétaire ? Savez-vous qu’en 2008, au plus haut de la bulle, un logement coutait en moyenne 262 loyers et que les prix étaient surestimés de 80% ? 

 

L'objectif de ce blog est de vous permettre de suivre l’actualité du marché immobilier et de vous aider à comprendre pourquoi les prix peuvent monter mais aussi descendre. Vous pourrez ainsi acheter, vendre ou louer votre logement en sachant exactement où vous mettez les pieds.

 

N'hésitez pas à vous inscrire à la newsletter, cela vous permettra d’être informé d'une nouvelle publication. Vous pouvez également réagir à un article en cliquant sur "Ajouter un commentaire" en bas à droite de chaque article.


La plupart des graphiques sont disponibles en version PDF par un simple clic sur l'image. Vous aurez ainsi des documents imprimables de très bonne qualité.

Si de votre côté vous avez un article intéressant à me proposer, n'hésitez pas à me contacter à l'adresse suivante:
bulle.immo160@free.fr

 


Nombre de visites (30/07/2021)

5 029 588

Recherche

Map">

Geolocalisation